lundi 14 décembre 2009

Jaïpur, Devi Niwas





Nous arrivons à la guest house que nous avons repéré sur le guide ;
une chambre est libre, assez grande, propre, un lit immense, 2 petites couvertures; on descend quelques marches pour aller au sanitaire, c'est original.
Un tout petit chauffe-eau dont Pedro se fait expliquer le fonctionnement, c'est parfait.
L'eau chaude n'est que théorique car pendant les 3 nuits passées à Jaïpur, nous devrons nous contenter de douches froides, mais c'est tonifiant et le matin ça réveille.
Ouf, je vais pouvoir me reposer un moment, j'en ai bien besoin. Pierre va découvrir les environs et on mangera plus tard.
L'accueil de la sympathique famille vanté par le Lonely et par les nombreux dessins et inscriptions- témoignages laissés sur les murs ne me parait pas vraiment à la hauteur et fait bien rigoler Pierre; L'atmosphère peace and love, sérénité, accueil est sur les murs mais pas sur les visages;
On suppose que quelque chose les a contrarié ou que selon la formule de ma mère “ il y a peut-être quelqu'un de malade”.
Pas grave, on a un petit endroit bien tranquille et loin du bruit pour se reposer, c'est le principal.
Car je n'ai pas encore parlé du bruit; c'est affolant, surtout quand on vient de Vaux, hameau de moins de 10 habitants.
Les cris, les klaxons en tout genre, sur tous les tons, de toutes les modulations possibles, ça n'arrête pas.
Et au milieu de cette agitation, les vaches qui se déplacent calmement ou restent immobiles, au beau milieu de la route, parmi les voitures, les vélos, les rickshaws-vélos, les motos, les rickshaws-moteurs, les camions, les chameaux, les ânes,les piétons.... inutile de chercher les passages protégés pour traverser, tout le monde passe quand il peut, on force le passage, mais il faut aussi savoir s'arrêter à temps car c'est toujours le plus gros qui a raison, et en général tout va bien.

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. c'est un vrai plaisir, continue, je suis avide de voir la suite

    RépondreSupprimer